info@flordepacifico.com   ITALIA 800.13.43.56 - 0376.253563

Une retraite heureuse

Profitez d’une retraite heureuse au Costa-Rica

Le Costa-Rica peut offrir d’énormes possibilités grâce à son mode de vie calme et sa taille humaine: c’est l’endroit idéal pour découvrir la « pura vida »…

Les retraités qui s’y installent arrivent en nombre croissant, et parmi ceux-ci on retrouve de nombreux français qui optent pour ce pays unique. Chaque année, le magazine International Living publie un «indice mondial de retraite» pour aider les retraités à trouver un nouveau pays pour vivre. En 2014, le Costa-Rica était au quatrième rang de ce classement! L’indice tient compte des nombreuses statistiques sur la qualité de vie, la richesse, les infrastructures, la bureaucratie ou encore l’accès aux services de santé. Il comprend également des opinions provenant de magazines étrangers correspondants partout dans le monde.

Les retraités qui désirent obtenir une résidence au Costa Rica doivent démontrer qu’il perçoivent une pension mensuelle fixe d’au moins 1000 $, soit environ 950 euros. Un seul conjoint doit prouver le revenu et vous avez besoin de rester dans le pays au moins quatre mois par an.

L’aspect économique est forcément un facteur important, et c’est l’une des raisons qui pousse de nombreux retraités français à demander une résidence au Costa Rica. En plus d’offrir un mode de vie tropical aux milles ressources et beautés, un cadre moderne et sécuritaire, le Costa-Rica à aussi le bénéfice d’offrir un coût de la vie d’environ 45% moins cher qu’en France.
Il existe en outre le Programme Cuidadano, un service spécifique au Costa-Rica disponible pour les plus de 65 ans résidents dans le pays. Il s’agit d’un programme d’Etat permettant de profiter des trajets en bus gratuitement et de réduction allant jusqu’à 50% sur les lunettes, les médicaments, les vêtements, la nourriture et sur d’autres produits.

Pour nos clients, des conseils juridiques gratuits!

Pensionati in Costa Rica

Quelques conseils utiles

Si la retraite paisible au Costa-Rica vous intéresse, il est important d’apprendre à s’adapter à une réalité différente de la vie en France, mais riche en opportunités pour tous les âges. Il devient alors utile d’apprendre autant que possible la culture du pays et d’essayer d’échanger au maximum avec les locaux. Il s’agit de l’aspect le plus intéressant de la vie dans un pays étranger. Même si l’établissement d’amitiés se retrouve facilité par la gentillesse et la convivialité de la plupart de la population du Costa-Rica, apprendre l’espagnol est un pas important pour communiquer et mieux vivre dans le pays.
Le Costa Rica est un petit pays mais il peut offrir une beauté sans pareille en tout lieux, il est donc recommandé de profiter pleinement des nombreux voyages à travers le pays. Le déménagement est une excellente occasion de se réinventer après la retraite, de commencer de nouvelles aventures et d’apprendre a apprécier les petites choses de la vie.
Il existe de nombreuses activités au Costa Rica, pour les retraités ou pour les sportifs de tout type, avec de nombreuses excursions, sports de plein air, sensations… Outre les belles plages, les montagnes spectaculaires et la possibilité de randonnées dans des paysages magnifiques, vous retrouverez de nombreux activités spécifiques et uniques sur terre, en mer en ou dans les airs.
Il est tout de même conseillé de faire un premier voyage dans le pays avant de prendre la décision importante de partir y vivre, ne serait-ce que pour apprendre a mieux connaitre les réalités locales et pour commencer à en apprécier toutes les beautés.

Le Costa-Rica se distingue par cinq régions naturelles distinctes:
– La Vallée Centrae, qui comprend les villes de Cartago, San José, Heredia et Alajuela, la ville la plus importante du pays.
– Le pacifique nord, qui comprend toute la province de Guanacaste, Puntarenas et les cantons de Esparta, Orotina, San Mateo et Montes de Oro.
– Sottoversante Nord (VERSANT NORD??? NOM A TRADUIRE EN FR A POSTERIORI).
– Région de l’Atlantique, qui comprend la province de Limon et les cantons de Turrialba, Alavarado et Jimenez.
– Pacifique Sud, qui comprend une grande partie de la province de Puntarenas.

Les zones les plus élevées se trouvent dans le centre du pays alors que les parties les plus étendues et plates se retrouvent en bordure de la mer des Caraïbes et dans le Nord. Le long de la côte du Pacifique se définit par un dénivelé plus brusque qui forme de nombreuses baies, pics et falaises et autres criques pittoresques.

Quelles sont les règles en termes d’immigration au Costa-Rica?

Il est très important d’en savoir plus sur ce qui concerne l’aspect bureaucratique du Costa-Rica, surtout si vous désirez obtenir la résidence.
L’immigration au Costa Rica est régie par la Loi générale sur l’Immigration Etrangère n. 8764 adopté en Mars 2010. La loi est disponible dans son intégralité sur le site officiel du ministère de l’immigration, www.migracion.go.cr.
La règle régissant l’entrée, le séjour et la sortie des étrangers du territoire du Costa Rica, en vertu des dispositions de la Constitution, des traités et des accords internationaux ont été signés, ratifiés et sont entrés en vigueur. La question qui régule l’immigration au Costa Rica avant division entre les différents organismes est maintenant confiée au Conseil National de l’Immigration, un organe administratif du Ministère de l’Intérieur, de la Police et de la Sécurité Publique et de la Direction Générale de l’Immigration Etrangère.
En général, les gens qui décident de visiter le Costa Rica doivent présenter un passeport valide, avec la date d’expiration d’au moins 30 jours après l’entrée dans le pays, ainsi que leur billet d’avion de retour. Leur séjour dans le pays peut avoir une durée maximale de 90 jours. Après cette période, si la personne décide de rester dans le pays, elle doit présenter une demande au Bureau des permis temporaires de la Direction générale des migrations. Les visas ne sont généralement pas étendus sinon pour des situations particulières, qui sont évalués au cas par cas.
Si vous décidez de rester dans le pays sans avoir le renouvellement des visas des problèmes peuvent survenir lorsque vous souhaitez quitter le Costa-Rica et, au cas où vous vouliez revenir, l’accès au pays peux vous être refusé.
Le titre VI de la loi n 8764 distingue deux catégories de migration: les résidents permanents et temporaires aux résidents.

Pour pouvoir obtenir la résidence permanente au Costa-Rica, il faut:
– avoir, avec un conjoint ou de la famille au premier degré, bénéficié d’une résidence temporaire pendant au moins trois années consécutives,
– être parent au premier degré par le sang avec un citoyen du Costa Rica,
– se voir accorder le statut de réfugié politique par la Commission des visas.

Le permis pour une résidence temporaire, qui offre la possibilité d’entrer et de rester au Costa Rica pour une période déterminée allant de 90 jours à deux ans, renouvelable, est accordée aux catégories de personnes suivantes:
– le conjoint d’un citoyen du Costa Rica,
– les religieux, accrédités par le Ministère des Relations Extérieures et du Culte,
– les agents, représentants, les gestionnaires et le personnel technique des entreprises basé au Costa Rica, conjoints et enfants compris,
– les investisseurs,
– les scientifiques, professionnels, stagiaires et les techniciens,
– les athlètes dûment accrédités par le Conseil National du Sport,
– les journalistes et le personnel des agences de presse,
– les rentiers,
– les retraités.

En ce qui concerne la sous-catégorie des retraités, il est précisé qu’ils doivent démontrer qu’ils perçoivent une pension mensuelle et permanente de leur pays d’origine, dont le montant ne doit pas être inférieur à mille dollars américains ou son équivalent (environ 950 Euros) .

Pour obtenir la résidence temporaire, il est nécessaire de mener à bien un processus bureaucratique qui consiste en une série d’opérations:
– Tout d’abord, vous devez remplir le formulaire de filiación – Solicitud de permanencia juridique au Costa Rica, en lettres moulées, lisiblement et signé (disponible sur le site Internet de la Direccion General de la Migracion y Extranjería),
– celui-ci doit inclure une lettre qui énumère les raisons pour lesquelles vous demandez une résidence temporaire. Cette lettre doit comporter: le nom complet du demandeur, sa nationalité, âge, profession, adresse du domicile, et les adresses pour les communications (téléphone, courrier, fax, etc.). La lettre doit être signée en présence d’un agent d’immigration ou notariée par un avocat.
– A la réception de la demande, un paiement d’un montant de 50$ devra être effectué en indiquant le nom de la personne étrangère (le pensionné) qui agit comme un déposant. L’argent doit être déposé sur le compte 242480-0 de Banco de Costa Rica.
– Ensuite, vous devrez donner un reçu de paiement d’un montant de 125 ¢ et ¢ 2.50 par feuille soumise avec la demande de résidence. Encore une fois, il doit être indiqué le nom de la personne étrangère (le pensionné) en tant que déposant.
– deux photographies d’identités récentes devront être ajoutées au dossier

Vous devrez en plus fournir d’autres documents:
– la preuve d’affiliation auprès du ministère de la Sécurité publique,
– la preuve d’inscription auprès du consulat. Les exigences de cet enregistrement seront déterminés au consulat concerné,
– le certificat de naissance de la personne étrangère (le pensionné), fait dans le pays d’origine et dûment légalisée,
– le casier judiciaire du pays étranger d’origine ou le pays dans lequel le titulaire a résidé légalement dans les trois dernières années, dûment authentifié.
– Une photocopie de toutes les pages du passeport. La photocopie doit être certifiée ou comparée à l’original devant un fonctionnaire, ou devant un notaire public.
– Il doit être démontré par une documentation appropriée de la présence d’une pension d’un montant non inférieur à mille dollars américains par mois, ou l’équivalent en colones au taux de change fixé par la Banque centrale du Costa Rica. Si la certification est délivré à l’étranger, elle doit être dûment authentifié,
– pour un éventuel conjoint, en plus des exigences spécifiées ci-dessus, il faudra prouver le lien avec le pensionné fournissant la documentation dûment authentifiée pour les enfants de moins de 25 ans et pour les enfants âgés de plus de 25 ans handicapés.

Notes importantes

– La demande de résidence doit être faite lorsque la personne est légalement au Costa Rica, si le demandeur a un visa qui n’a pas expiré.
– Si la personne entre au Costa Rica en tant que touriste et qu’elle veut faire une demande de résidence temporaire, elle devra déposer une somme d’argent supplémentaire égal à 200$ sur le compte 242480-0 de Banco de Costa Rica pour le changement de catégorie de visa. L’argent doit être déposé en Colon Costa Ricains.
– Tous les documents provenant de l’étranger doivent être dûment authentifiés par le Consul du Costa Rica dans le pays d’origine étrangère et authentifiées par le ministère des Affaires Etrangères et du culte du Costa Rica. Les certifications délivrées par les autorités consulaires du pays d’origine de la personne étrangère ( à la retraite) au Costa Rica ne sont valables que s’il y a un accord correspondant avec la Direction Générale de la libération de ces documents.
– La documentation en langue non espagnole fournie doit être accompagnée d’une traduction correspondante en espagnol, délivré par un traducteur officiel ou traduit par un notaire qui connaît la langue.
– Les étrangers dont le pays d’origine ne dispose pas d’une représentation diplomatique au Costa Rica ne peuvent avoir aucune inscription consulaire. Ces personnes peuvent toutefois présenter un certificat délivré par le ministère des Affaires étrangères du Costa Rica indiquant l’absence de représentation diplomatique.
– Pour les documents émis à l’étranger, à moins qu’il soit spécifié la durée de leur validité, la date de délivrance du document ne peut pas dépasser six mois.
– La certification déposée par la personne qui fait la demande ne doit comporter que des originaux ou des copies certifiées conformes par un notaire ou par un fonctionnaire public.

Il est bon de se rappeler que les règlements du Costa Rica sont sujets à changement, il est donc préférable de vérifier un quelconque changement sur le site web de l’immigration de Costa-Rica.

Comments are closed.